Le Libre Impertinent

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2012

[Vidéo] – Vœux de Noël de Marine Le Pen

 

Marine Le Pen, Présidente du Front National,

adresse ses vœux de Noël aux Français.

24/12/2012

Noël : des origines chrétiennes et païennes

 

 

 

A l’heure où dans certaines écoles, on a voulu interdire la venue du Père Noël sous la pression d’une « certaine » communauté, Noël reste la fête préférée des Français depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais elle n’est pas qu’une fête religieuse.

 

Ce moment exceptionnel, dans lequel on retrouve les traces d’une multitude de traditions, est célébré au-delà de la foi religieuse : pas besoin d’être croyant pour décorer son sapin, offrir des cadeaux et préparer un dîner de réveillon. Nadine Cretin, auteur d’Histoire du Père Noël aux éditions Le Pérégrinateur, nous raconte les origines et les coutumes de Noël.

 

Les origines de Noël sont aussi bien chrétiennes que païennes, explique Nadine Cretin, historienne, spécialiste des fêtes. Une fête païenne a existé dans l’hémisphère nord à l’occasion du solstice d’hiver (quand les nuits sont très longues et les jours très courts). Les gens faisaient rentrer des branchages dans les maisons, multipliaient les lumières et les repas. D’autres coutumes donnaient lieu à des fêtes, les Saturnales à Rome, le culte du dieu Mitra. La coutume chrétienne s’est instaurée à cette date à partir du IVe siècle. Quant à la date de la naissance de Jésus, elle a été décrétée par l’Église pour « couvrir d’anciennes traditions ».

 

Source

23/12/2012

François Hollande à Alger, mariage homo… – Julien Rochedy (FNJ) débat face à l’UMPSVerts dans « Grand Paris »

 

Invité à participer à l’émission « Grand Débat » sur la chaîne BFM Business animée par Caroline Brun, Julien Rochedy, Président du Front National de la Jeunesse, débat face à l’UMP, le parti socialiste (PS) et Europe-Ecologie Les Verts sur les thèmes d’actualité : discours de François Hollande à Alger, mariage homo, etc.

Le document montré à l’écran par Julien Rochedy

 

Share on TwitterShare on Facebook+1Share on TumblrShare on LinkedInShare on Myspacehttp://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2012/12/Gay-enfant-pedophilie.jpgDigg ThisShare via email

21/12/2012

Réaction aux dernières prévisions économiques de l’Insee

 

Communiqué de presse de Florian Philippot, vice-président du Front National

L’Insee vient de publier des prévisions économiques extrêmement inquiétantes. La croissance pour 2012 serait finalement de 0,1 %, conforme aux prévisions du Front National annoncées il y a plus d’un an. Pour 2013, aucune reprise ne se dessine, et logiquement le chômage continuera d’exploser, atteignant près de 11 % des actifs en juin prochain.

Voilà dix ans que la France est plongée dans la sous-croissance.
Il y a principalement deux responsables à ce grand déclassement économique et social : l’euro et l’ouverture totale de nos frontières, et un coupable : les gouvernements français UMP ou PS qui se soumettent par idéologie à cette folle politique. François Hollande continue dans cette voie du renoncement.

La France ne pourra sortir du marasme qu’en se réarmant face à la mondialisation. Cela suppose d’organiser de façon concertée la fin inéluctable de la monnaie unique et de mettre en place des protections intelligentes aux frontières contre la concurrence internationale déloyale, au bénéfice de notre industrie et de nos services. Les délocalisations de services sont la prochaine grande menace contre laquelle il faut agir fermement.

Débarrassons-nous des vieux dogmes ultralibéraux de Bruxelles ! Le patriotisme économique doit devenir notre nouvelle boussole. Notre outil sera un État stratège au soutien de nos TPE, PME et PMI.

Châteauroux : Les syndicats refusent de se soumettre à une décision de justice.


cgt bridge 011.JPGLes syndicats, sous la mandature du précédent maire PS, étaient logés gratuitement, charges comprises. La municipalité actuelle UMP leur demande de payer les charges des locaux occupés à titre gracieux. Ce que refusent les syndicats. Cette obligation semble normale pour au moins deux raisons :

- Les associations autres que syndicales s'y soumettent.

- En période économique difficile tout le monde doit participer à l'effort demandé.

 

La justice, après des procédures qui durent depuis 2003, a donné raison au maire. Tous les recours ayant été épuisés, les syndicats doivent maintenant se soumettre à la décision de justice, c'est-à-dire payer les charges ou quitter les locaux qu'ils occupent pourtant gracieusement. Ils ne veulent ni l'un ni l'autre, courant alors le risque d'une expulsion des lieux.

 

Quelle chance (ou malchance) pour eux, ils ont le soutien de toute la classe politique indrienne de gauche : Les représentants du PS, du Front de Gauche, du NPA... Les 2 députés socialistes se mettent au travail pour porter l'affaire au niveau de l'Assemblée Nationale. Le Ministre Michel Sapin se montre aussi très attentif aux pourvoyeurs de voix de son clan. Chacun y va de son couplet, avantageusement relayé dans la presse locale.

 

Il n'y a pourtant rien dans notre législation qui implique que les syndicats doivent être logés par la collectivité. Le fait qu'ils aient bénéficié de gratuité totale de la part de l'ancien maire PS, et que dans d'autres départements cette faveur se pratique parfois, ne saurait leur donner raison. Usage à une période donnée ne signifie pas obligation pour le futur.

 

En 2007 à Agen, la municipalité a refusé aussi de payer les charges de fonctionnement, le Conseil Général, également. Problèmes de même ordre en 2011 à Troyes... Châteauroux n'est donc pas une exception en la matière. Les plaignants mettent en avant l'argument qu'ils sont au service du "public" et que dans ces conditions ils devraient bénéficier de l'entière gratuité pour les locaux dont la ville est propriétaire.

 

Il y a bien des raisons de ne pas céder à leur revendication même s'ils sont experts dans l'art d'avancer des revendications qui sont souvent loin d'être plausibles.

 

1) D'abord, ils sont loin de représenter la majorité des salariés : avec guère plus de 7% de syndiqués, la France a toujours le plus faible taux de syndicalisation des pays de l'OCDE. En Finlande, le taux atteint plus de 70% !

 

2) Comme on peut s'en rendre compte dans "Les Dossiers du Contribuable" de ce mois-ci, ils ne manquent pas de ressources puisqu'ils perçoivent 5,5 milliards d'euros par an !

Environ 3% seulement proviennent des cotisations des adhérents car 96 à 97 % de leurs ressources viennent pour l'essentiel de l'Etat, des collectivités locales et des entreprises.

Le qualificatif "d'exception française" en la matière peut sans conteste nous être attribué car aucun autre pays ne gaspille autant d'argent pour une aussi faible représentation.

 

3) En suivant les évènements concernant les syndicats de l'Indre, on note qu'ils sont soutenus seulement par la gauche. Un service en vaut un autre : au cours des élections il est courant d'entendre les syndicalistes inciter à voter dans le sens de ces mêmes soutiens. "La CGT a toujours été le paravent du PC" dixit Alain Dumait. L'absence de neutralité politique de la part des syndicats, que nul ne peut contester, devrait leur enlever tout droit de réclamer toujours plus de la part de tous les français.

 

4) Quand ces mêmes syndicats se prétendent les représentants d'un service public, on ne peut s'empêcher de penser à certaines actions engagées et à leurs conséquences :

 

            - Dans le chapitre des "Dossiers du Contribuable" intitulé "Quand la CGT tue nos emplois", on peut se rendre compte que ce syndicat en "imposant 90 jours de grève a coulé le port de Marseille".

 

           - Les mouvements de grève quasi continus coûtent des milliards d'euros à notre économie nationale.

 

           - Il n'est pas rare que des entreprises sortent exsangues ou déposent le bilan suite à des grèves qui ne concernent même pas leur propre activité.

 

Compte tenu de ces diverses considérations, il n'y a pas lieu de vouloir donner aux syndicats plus de moyens financiers en les dispensant de payer les charges auxquelles ils sont astreints. L'argument des syndicats de Châteauroux comme quoi cela représenterait 100 % de leur budget ne tient pas quand on connaît le "pactole" engrangé par les syndicats sur le plan national. Aux syndicalistes castelroussins de contester (ils ont une grande pratique en la matière) pour réclamer à leurs instances dirigeantes de partager les "sous" qui leur sont si généreusement octroyés!

 

D'autre part la justice leur a donné tort et ils n'ont pas, en refusant de payer ce qu'ils doivent à s'ériger au-dessus des lois, auquel cas ils deviendraient des hors-la-loi. Yvan Rioufol, en parlant des syndicats, dit que c'est "une oligarchie que le pouvoir protège". On se souvient que le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait bloqué il y a un an la parution du rapport Perruchot qui parlait de l'argent des syndicats (rapport qu'on peut cependant toujours consulter à l'adresse: www.lecri.fr29621 ). A la veille d'élections, il ne fallait surtout pas parler de la gestion plutôt floue de cet argent ! Toujours la peur de voir bouger les syndicats !

 

Alors, on peut se demander si le pouvoir actuel si faible, saura résister à la tentation d'intervenir dans une décision de justice afin de ne pas mécontenter la classe syndicale qui est loin d'avoir toujours raison.

 

 

Françoise Moulin-Lerat - FN 36

20/12/2012

Discours de François Hollande à Alger : la France triplement condamnée !

 

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le discours de François Hollande à Alger pose les bases d’un avenir extrêmement malsain entre la France et l’Algérie.

Il condamne triplement notre pays, l’abaissant encore un peu plus sur la voie de la repentance d’abord, de l’immigration massive ensuite et des délocalisations enfin.

Si François Hollande se défend de tomber dans la repentance, c’était pourtant l’exacte tonalité de son discours, un discours qui a revisité l’histoire dans le sens d’une violente charge contre la France. Rien sur les aspects positifs de la colonisation, rien non plus sur les crimes algériens contre les Harkis, mais une nouvelle dépréciation systématique de notre pays, de notre histoire et de notre peuple.

Parce que nous nous montrons faibles face au pouvoir algérien, les prochaines revendications ne tarderont pas, et très vite il sera demandé à la France des excuses officielles. La France doit au contraire se tourner vers l’avenir et regarder avec lucidité mais fierté son passé.

En matière d’immigration, François Hollande veut encore accélérer la course aux visas, alors que 200 000 sont déjà accordés chaque année par l’ambassade de France à Alger !

C’est pure folie que de vouloir aggraver encore cette politique scandaleuse, alors que la France est engluée dans la crise et le chômage, alors que l’assimilation est en panne, alors que l’Algérie a besoin de fixer sa jeunesse sur place pour assurer son développement. L’immigration vers la France doit cesser.

Sur l’économie enfin, la France trahit ses ouvriers, ses salariés du secteur tertiaire et affaiblit considérablement son économie en faisant de l’Algérie et du Maghreb une terre de délocalisations de son industrie et de ses services. Les récentes initiatives de François Hollande, dans la lignée de l’UMP, vont sans ambiguïté dans ce sens, en témoigne par exemple l’inauguration d’une usine Renault à Oran. La France doit au contraire redevenir une terre de production.

On s’étonnera enfin que le président Hollande n’ait pas évoqué la dette de 600 millions d’euros de la sécurité sociale algérienne envers la France, alors que notre système de santé est en quasi faillite.

19/12/2012

« Je suis française mais je me considère beaucoup plus comme Algérienne »

 

JT 20h – France 2 – 18/12/12

18/12/2012

JEAN-PAX MEFRET CHANTE "LE VIEUX SOLDAT"

MEFRET CHANTE "LE VIEUX SOLDAT"

Nous ne sommes pas obligés de partager toutes les convictions de Jean-Pax Mefret

pour lui reconnaître le mérite d'oser encore dire des choses qui deviennent, hélas, trois fois hélas, tabou !

Un extrait à écouter...

 

Et Drucker l'invite quand sur un plateau de TV pour défendre la France ?

    >


Celle là, vous ne l'entendrez pas sur les ondes tant privées qu'officielles !
> Comme toutes ses autres chansons, engagées ou pas, occultées...elles ne sont pas dans l'air du temps !
> Alors les amis, écoutez la et surtout faites la suivre.....
> C'est un message important qui nous est transmis.
> Extrait du nouveau titre LE VIEUX SOLDAT de Jean-Pax Méfret :
> Ca lui fait mal ! Toutes ces insultes crachées sur la France  ...
> A écouter jusqu'au bout.
> Par respect pour nos anciens, qui sont morts pour notre liberté !
> Ecoutez cette belle chanson de jean-Pax Mefret que vous n'entendrez nulle part sur les ondes, hélas!
> http://www.youtube.com/watch?v=vi7jp7gfjv0&sns=fb

Immigration : l’Algérie fait-elle un chantage au terrorisme à la France ?

 

La France a renoncé à amender l’accord de 1968 organisant l’entrée et le séjour des Algériens en France, après deux ans de négociations infructueuses, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

L’accord de 1968 organise l’entrée, le séjour et l’emploi des Algériens en France, selon des règles dérogatoires au droit commun. [NDLR : Pour le contenu des accords de 1968 : voir ici. ]

En 2010, le gouvernement avait entamé des négociations dans l’idée de maîtriser l’immigration en provenance d’Algérie, premier pays d’origine des immigrés français, mais Alger refuse de perdre les privilèges contenus dans l’accord de 1968.

Selon une source de l’ancienne équipe gouvernementale, l’Algérie a menacé de cesser sa coopération en matière de lutte contre le terrorisme en cas de recul sur ce point.

Source : Le Point – Merci Ranelagh

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National


La quasi stagnation du SMIC est un nouveau mauvais coup porté aux travailleurs français et une incohérence de plus au moment où le gouvernement annonce une légère revalorisation du RSA.
Si le RSA augmente, alors le SMIC aussi doit augmenter, parce que le travail doit payer.

Engagé dans un modèle économique désastreux, le même que celui de l’UMP, le gouvernement socialiste condamne les Français à la baisse du pouvoir d’achat, à la précarisation des salariés, des petits fonctionnaires et des retraités.

Ce choc de précarité n’est pourtant pas une fatalité.

La hausse nécessaire des salaires et des pensions pourra se faire quand nous nous donnerons les moyens de recréer de la richesse.
Cette politique de croissance suppose une rupture avec les dogmes de l’Union européenne, pour permettre la réindustrialisation de la France. C’est la voie du réarmement de notre pays face à la mondialisation, par des frontières qui protègent de la concurrence déloyale et par le patriotisme économique en soutien à la production française.

17/12/2012

Impôt confiscatoire : Gérard Depardieu écrit une lettre au minable Premier ministre

 

“Minable, vous avez dit “minable”? Comme c’est minable. Je suis né en 1948, j’ai commencé à travailler à l’âge de 14 ans comme imprimeur, comme manutentionnaire puis comme artiste dramatique. J’ai toujours payé mes taxes et impôts quel qu’en soit le taux sous tous les gouvernements en place. À aucun moment, je n’ai failli à mes devoirs. Les films historiques auxquels j’ai participé témoignent de mon amour de la France et de son histoire. Des personnages plus illustres que moi ont été expatriés ou ont quitté notre pays.

Je n’ai malheureusement plus rien à faire ici, mais je continuerai à aimer les Français et ce public avec lequel j’ai partagé tant d’émotions! Je pars parce que vous considérez que le… Continue reading

16/12/2012

Quand l’antiracisme rapporte gros…

 

La demande de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen par le ministère de la Justice m’intéresse au plus haut point.

En effet, le 10 décembre 2010, la présidente du FN faisait un parallèle entre les prières de la rue Myrha, à Paris, que dénonçait, vidéos à l’appui, Riposte Laïque, et l’Occupation. Dans la foulée, notre journal publiait un édito intitulé : « Bien sûr que les prières dans la rue, les voiles, le halal et les mosquées sont des symboles d’occupation et de conquête ! »

Quelques jours plus tard, la Ligue des droits de l’homme (LDH) annonçait son intention de déposer plainte contre la députée européenne, mais aussi contre ce dernier édito de Riposte Laïque, et un… Continue reading

14/12/2012

La redevance télé augmentée de 6 euros

 

La contribution à l’audiovisuel public passe ainsi à 131 euros en métropole et à 85 euros en outremer, après une hausse de 5 euros. Justification du gouvernement : il faut compenser la baisse des revenus publicitaires de France Télévisions.

Le contribuable va devoir mettre la main à la poche. Lors de l’examen en seconde lecture du projet de budget de l’Etat, l’Assemblée nationale a voté dans la soirée une proposition du gouvernement qui vise à augmenter de six euros la redevance télévision pour l’année 2013. La hausse initiale devait être de quatre euros. La contribution à l’audiovisuel public passera ainsi à 131 euros en métropole et à 85 euros en outremer, après une hausse de 5 euros.

Ces deux euros supplémentaires augmenteront de près de 49 millions d’euros la dotation de France Télévisions. Le ministre de l’Economie solidaire Benoît Hamon a en effet expliqué que la diminution des dotations publiques de 2,3 % et la baisse des ressources publicitaires ont grevé les comptes de l’audiovisuel public.

Lire la suite

13/12/2012

Baisse du taux du Livret A : protéger l’épargne des Français !

 

Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

La baisse programmée du taux rémunérateur du Livret A apparaît comme un nouveau coup porté aux classes moyennes et populaires.

Cette annonce, derrière laquelle le gouvernement feint de ne pas être à l’origine, marque une nouvelle étape dans la dégradation du placement préféré des Français !

Après le relèvement du plafond du Livret A, qui à terme atteindra 30.600 euros, la baisse du taux rémunérateur ne vise qu’à reprendre par la main gauche ce qui a été donné par la main droite !

Encore une fois, les classes populaires seront les premières touchées par cette évolution. Ce sont celles en effet dont la capacité à atteindre les nouveaux plafonds est moindre, et qui verront pourtant le rendement de leurs placements diminuer.

Le Front National propose la mise en place d’un double taux. Ainsi, dans la limite du précédent plafond de 15.300 euros, le taux rémunérateur serait automatiquement supérieur d’un demi-point au taux normal appliqué sur le reste de l’épargne, dans un souci de justice et d’égalité.

Par ailleurs, le mode de définition du taux rémunérateur doit aussi être modifié pour ne plus reposer aussi largement sur l’inflation dont le calcul est pour le moins contestable.

Le livret A doit rester ce qu’il a toujours été : un placement sûr au service de l’intérêt général et des Français

11/12/2012

Miss France, Miss White France

 

 

Addendum : Réaction du FN

Obsédé par sa vision raciale de la société française, le Cran feint d’oublier que le concours de Miss France ne repose pas sur des critères de sélection ethnique comme en témoigne la présence chaque année, de jeunes françaises originaires des départements et territoires d’outre-mer.

Peut-on en dire autant de l’élection de Miss Black France dont le premier concours a eu lieu en avril 2012 ?

Cette nouvelle provocation pose la question du financement public d’une association qui en cherchant à diviser les Français selon des critères raciaux, bafoue ouvertement nos principes républicains et l’article 1er de notre Constitution assurant l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion.

Front National

—————————-

Les organisateurs de ce concours semblent être bloqués dans une France des années 1960, où les noirs ne peuvent apparemment venir que des départements tellement exotiques d’Outre-Mer. Les personnes d’origine africaine sont invisibles.*

Alerte enlèvement! Samedi soir, plusieurs millions de personnes ont disparu de France. Ce que certains partis extrémistes appellent de leurs vœux depuis des décennies, TF1 l’a réussi: lors de l’élection Miss France, les Français d’origine africaine étaient totalement absents.

(…)

Quant aux Français originaires du Maghreb, ils étaient «représentés» par une seule candidate, vite éliminée. Peut-être était-elle trop musulmane?

Et ne parlons même pas du jury, constitué de personnalités semblant sortir tout droit du casting d’un film de Christophe Barratier.

Aujourd’hui pourtant, en 2012, les personnes d’origine africaine (noirs et arabes du Maghreb) représentent une part importante des Français de l’hexagone, évaluée par certains à 8 millions de personnes.

Et sur TF1 finalement, on revient peu à peu à la normale: Harry Roselmack ne présente plus le JT, Mouss Diouf est mort et n’apparait plus dans Julie Lescaut, et Miss France est aussi blanche que la neige de fin d’année déposée sur les clochers de notre France éternelle.


Fred Royer
, journaliste et créateur de l’élection Miss Black France

Louis-Georges Tin
, président du Cran (Conseil représentatif des associations noires de France)

Slate.fr

Élections législatives partielles : le succès va au FN et à l’abstention, pas à l’UMP

 

Dimanche a eu lieu le premier tour des élections législatives partielles qui se déroulaient dans trois circonscriptions : l’Hérault, le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine. En pleine crise interne, l’UMP s’est félicitée des résultats. Pourtant, Thomas Guénolé, politologue à Sciences-Po, estime que ce scrutin et la forte abstention remettront en cause la légitimité des trois élus.

Les élections législatives partielles du 9 décembre ont été l’occasion de multiples erreurs d’analyse et d’interprétation. Les commentaires qu’elles ont suscités sont ainsi passés à côté de quatre données fondamentales.

Primo, tous les camps en compétition sont en baisse par rapport aux élections législatives de juin 2012. Deuzio, l’abstention massive indique qu’il s’agissait de scrutins locaux, pour lesquels tirer des enseignements nationaux est donc un abus. Tertio, l’élimination dès le premier tour du candidat socialiste dans le Val-de-Marne est en réalité un effet de seuil dans le contexte d’une démobilisation générale des électeurs de tous bords. Quarto, si le FN régresse comme les autres, il tend à moins régresser que ses compétiteurs malgré des handicaps structurels assez lourds. Par ailleurs, les chiffres de l’abstention remettent sur la table la question du passage au vote obligatoire.

Lire la suite

10/12/2012

Les nouveaux chiens de garde (Vidéo)

 

Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait « Les chiens de garde » pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi. Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social.

Sur le mode sardonique, « Les nouveaux chiens de garde » dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.

Vidéo et commentaires sur Fortune

1972-2012 – Les 40e rugissants du Front National

 

Compte-rendu de François Vial

40 ans : l’âge de la maturité dans la vie d’un homme, comme dans celle d’un parti politique… Ce samedi 8 décembre à la salle de la Mutualité (Paris Ve), le Front National fêtait ses 40 ans d’existence. Cadres, élus, militants, adhérents : près de 1.000 personnes étaient venues participer à une célébration certes placée sous le signe du souvenir, mais aussi et surtout sous celui de l’avenir.

A tout seigneur, tout honneur, le président-fondateur – aujourd’hui président d’honneur – du FN a ouvert la soirée. Dans une allocution courte mais empreinte d’émotion, Jean-Marie Le Pen a retracé les grandes heures de l’histoire frontiste – des débuts aux côtés de Georges Bidault, successeur de Jean Moulin à la tête du Conseil national de la résistance – à la récente élection présidentielle.

Devant une assistance recueillie, ont été égrenés un à un les noms des ardents militants de la cause patriote décédés au fil des ans, parfois de mort violente en raison de leur engagement politique. A juste titre fier de la place conquise par le FN dans l’esprit des Français, le Menhir a résolument tourné son regard et celui des participants vers un futur qui verra grandir l’influence des idées qu’il a toujours âprement défendues. Avant de terminer sur un rappel présent au cœur de chaque responsable et militant frontiste : « Nous sommes au service d’une cause qui nous dépasse, celle de notre patrie et de notre peuple ».